LA VERITE

Chapitre 0
Introduction

Sais-tu ?

    Comment a commencé le mal dans un monde créé par un Dieu bon ?
    Que ta conscience est exactement comme tes yeux !
    Que tu peux briser la puissance de la magie noire et de la sorcellerie !
    Que tu peux parler à Dieu comme, à un Père qui t’aime !
    Que tu peux surmonter tout problème avec l’aide de Dieu !

Ce livre a les réponses à ces questions.

Chapitre 1
LA VÉRITÉ AU SUJET DU MAL

L'un des plus grands mystères dans le monde, que les gens ont vainement essayé de comprendre, est le mystère du mal.

Comment le mal a-t-il commencé dans un monde créé par un Dieu bon et plein de sagesse ?

Pourquoi le mal domine-t-il partout dans le monde ? Et pourquoi est-ce qu'il y a autant de maladies, de pauvreté, de désespoir et souffrance partout ? Est- ce que Dieu ne veut pas nous aider ? Ces questions nécessitent une réponse. Et la Bible nous en donne une. Mais, avant d'aller plus loin, éclaircissons certains faits concernant Dieu.

Dieu a existé de toute éternité. Il n'a pas de commencement parce qu'il vit au-delà de notre notion du temps. Cela peut nous être difficile à comprendre. Mais c'est uniquement parce que nos esprits ne peuvent pas contenir la sagesse de Dieu - tout comme une tasse ne peut contenir l'eau d'un océan.

Le premier verset de la Bible commence ainsi :

« Au commencement, Dieu… » (Genèse chapitre 1, verset 1). (Genèse est le premier des soixante-six livres de la parole de Dieu, la Bible. Toutes les références qui sont données entre parenthèses tout au long de ce petit livre se réfèrent à l'un des livres de la Bible).

La Bible n'essaie même pas d'expliquer le fait que Dieu existe de toute éternité. Cela est simplement mentionné comme un fait.

Dieu est révélé dans la Bible comme celui qui désire une relation personnelle avec nous, les humains. Il n'est pas un homme, comme nous. Il est Esprit, infini dans tous les sens et inchangeable à tout moment dans son caractère. Il est tout-puissant, connaissant tout, infiniment sage, infini en amour, et infiniment pur.

L'amour infini de Dieu est totalement désintéressé. Et donc dès le commencement, il a désiré partager sa joie et son bonheur avec les autres. C'est pourquoi il a créé les êtres vivants. Il a premièrement créé des millions d'anges, afin de partager sa gloire et son bonheur avec eux. C'était bien avant qu'il ne crée l'homme.

Parmi les anges, Dieu créa le leader. Son nom était Lucifer. Ce nom, même s'il est considéré comme mauvais aujourd'hui, était autrefois le nom du plus glorieux, du plus sage et du plus beau de tous les anges. Il était à la tête de tous les anges.

Au sujet de cet ange le Seigneur a dit :

« Tu mettais le sceau à la perfection, tu étais plein de sagesse, parfait en beauté... Tu étais un chérubin protecteur… Tu as été intègre dans tes voies, depuis le jour où tu fus créé Jusqu'à celui où l'iniquité a été trouvée chez toi... » (Ézéchiel chapitre 28, versets 12 à 15).

Contrairement aux étoiles et aux arbres que Dieu avait créés, Lucifer et les autres anges avaient tous une volonté propre et pouvaient choisir d'obéir à Dieu ou de lui désobéir.

La première chose indispensable, pour qu'une personne puisse être un être moral, est d'avoir une volonté propre. Les étoiles et les arbres ne peuvent faire ni ce qui est bien ni ce qui est mal, car ils ne sont pas capables de choisir par eux-mêmes. Ils obéissent aux lois de Dieu

implicitement, parce qu'ils ont été créés sans la liberté de choisir. Par conséquent, ils ne peuvent pas être fils de Dieu non plus. Un robot, qu'un scientifique a créé, peut obéir à tous les ordres pour lesquels il a été programmé, et il ne se plaindra jamais - contrairement à son propre fils ! mais ce robot ne deviendra néanmoins jamais son fils non plus !

La seconde chose indispensable, pour qu'une personne soit un être moral, est la conscience. Les oiseaux et les animaux peuvent choisir de faire des choses volontairement, mais ils ne sont néanmoins pas des êtres moraux, parce qu'ils n'ont pas de conscience. Ils ne peuvent donc pas être saints ou pécheurs. Par conséquent, ils ne peuvent pas être fils de Dieu, car Dieu est un être moral. En fait, les oiseaux et les animaux ne peuvent pas devenir tes enfants non plus.

Tu peux entraîner un chien à obéir tous les commandements que tu lui donnes, mais ce chien ne deviendra jamais pour autant ton fils, parce que ton fils doit avoir ta nature - et ton chien ne l'a pas.

Dieu a créé l'homme à sa ressemblance. Cela nous donne la possibilité de devenir ses enfants.

La conscience est cette voix en nous qui nous rappelle que nous sommes des êtres moraux, et nous convainc quand nous violons les lois de Dieu.

Les anges ont été créés avec une volonté propre et une conscience. C'étaient donc des êtres moraux. C'est pourquoi ils étaient uniques à un moment de la création. Lucifer, leur leader cependant, commença bientôt à avoir des pensées et des ambitions qui n'étaient pas bonnes. C'est là que commença le mal dans cet univers.

Les pensées de Lucifer n'étaient pas seulement mauvaises, c'étaient des pensées orgueilleuses, rebelles et des pensées de mécontentement.

L'univers était parfaitement pur jusqu'à ce moment-là. Mais maintenant le mal avait élevé sa laide tête dans le cœur des êtres créés avec une volonté propre.

Rappelle-toi que le mal a commencé d'abord dans le cœur. Il n'y avait pas d'actions externes initialement. Et le mal commence toujours dans le cœur, même aujourd'hui.

Rappelle-toi aussi que le premier péché qui a engendré le mal dans le monde était l'orgueil. Dieu a chassé Lucifer de sa présence immédiate, et Lucifer fut appelé Satan à partir de ce moment-là.

La Bible décrit la chute de Satan comme ceci :

« Te voilà tombé du ciel, Astre brillant, fils de l'aurore! Tu es abattu à terre, Toi, le vainqueur des nations! Tu disais en ton cœur: je monterai au ciel, J'élèverai mon trône au-dessus des étoiles de Dieu; je m'assiérai sur la montagne de l'assemblée, A l'extrémité du septentrion; je monterai sur le sommet des nues, Je serai semblable au Très-Haut. Mais tu as été précipité dans le séjour des morts, dans les profondeurs de la fosse.» (Ésaïe chapitre 14, versets 12 à 15).

Au moment de sa chute, Lucifer réussit à réunir un bon nombre d'anges pour se joindre à lui dans sa rébellion. Des millions d'anges l'ont rejoint- en fait un tiers des anges des cieux (comme nous lisons dans Apocalypse chapitre 12, verset 4). C'est pourquoi Dieu les a chassés avec Lucifer. Ces anges déchus sont les mauvais esprits (démons) qui harcèlent et qui mettent en difficulté les gens aujourd'hui.

Peut-être as-tu été troublé par des mauvais esprits, ou par d'autres qui ont tenté de la magie noire sur toi. Si c'est le cas, la Bible a une bonne nouvelle pour toi. Tu peux être parfaitement libéré de ces harcèlements pour toujours.

Lis ce livre attentivement, quand tu atteindras la fin de celui-ci, tu verras les miracles que Dieu peut faire pour toi.

La question que certains pourraient poser maintenant est la suivante : «Si Satan est la cause de tout le mal dans le monde, pourquoi Dieu ne détruit-il pas Satan et tous les autres mauvais esprits ?»

Dieu peut certainement le faire en un instant, s'il le veut, mais il ne veut pas.

Cela prouve que Dieu, dans sa sagesse infinie a un dessein en permettant à Satan et ces démons d'exister. Une partie de ce dessein est d'utiliser Satan pour rendre la vie sur terre difficile, non sécuritaire et dangereuse pour l'homme, afin que les gens se tournent vers Dieu et pensent à l'éternité au lieu de rechercher leur confort ici sur cette terre.

Si la vie sur cette Terre était très confortable, sans maladie, sans souffrance, sans, et sans misère, pratiquement personne n'aurait pensé à Dieu du tout. Dieu utilise donc toutes les misères et insécurités de la vie sur terre pour nous faire penser à lui et pour que nous nous tournions vers lui dans nos besoins.

Les problèmes, les maladies et les épreuves que Satan amène dans nos vies, sont tous permis par un Dieu d'amour pour que nous nous tournions vers Lui. Ils sont donc dans ce sens une expression de l'amour de Dieu pour toi. C'est cela le message de la Bible.

J'ai entendu l'histoire d'un homme d'affaires qui était proche de Dieu auparavant. Il s'est éloigné de Dieu, quand ses affaires ont prospéré. Les anciens de l'Église lui ont parlé à plusieurs reprises et ont essayé de le ramener de nouveau vers le Seigneur, mais il était trop occupé avec ses affaires. Un jour, un serpent venimeux, a mordu le plus jeune de ses trois fils, et l'enfant devint sérieusement malade. Même les médecins avaient perdu tout espoir. Le père devint très inquiet, et envoya chercher un des anciens de l'Église pour qu'il prie pour son enfant. L'ancien était un homme sage. Il vint et pria, « Seigneur, merci d'avoir envoyé ce serpent pour mordre cet enfant, car je n'ai jamais réussi à amener cette famille à penser à toi. Ce que je n'ai pas pu accomplir en six ans, ce serpent l'a fait en un instant ! Maintenant, qu'ils ont appris leur leçon, Seigneur guérit cet enfant ! Permets que cette famille n'ait plus jamais besoin de serpent pour se rappeler de Toi. »

Il y a des personnes qui ne pensent jamais à Dieu du tout, jusqu'à ce qu'un jour, ils soient soudainement emmenés à l'hôpital, atteints d'un cancer ou une autre maladie sérieuse. À ce moment, ils commencent à penser à Dieu et se tournent vers Lui, pour avoir le salut. Les maladies incurables, les maladies moins graves, la pauvreté et beaucoup d'autres afflictions dans ce monde ont toutes été utilisées par Dieu pour éloigner les gens loin de leurs péchés. C'est de cette façon que Dieu conduit ceux-ci à trouver leur maison éternelle dans les cieux. C'est ainsi que Dieu utilise les choses mauvaises que Satan fait pour sauver les gens de ses griffes et leur apporter le salut éternel. Ainsi, Dieu ridiculise Satan toujours à nouveau. Satan est poussé dans la fosse qu'il creuse pour d'autres.

Une autre raison, pour laquelle Dieu permet à Satan d'exister, est de purifier ses enfants.

Considérez l'exemple du feu ! Nous savons que des millions de personnes sont mortes par le feu à travers l'histoire du monde. Malgré cela, personne n'arrête d'utiliser le feu pour autant. Pourquoi ? C'est à l'aide du feu que les aliments sont cuits et que les automobiles, les avions et les machines, fonctionnent. L'or également ne peut être purifié que par le feu. Donc, le feu, quoique nuisible et dangereux, peut rendre service.

De la même manière, bien que Satan soit mauvais et vise à égarer les gens, Dieu l'utilise néanmoins. Satan est autorisé à tester les enfants de Dieu par diverses épreuves de feu, et des tentations, afin qu'ils deviennent saints et purs, comme l'or passé au feu.

Nous voyons donc que même si Dieu peut enlever tout le mal dans le monde en un instant, il ne le fait pas, parce qu'il est en train d'accomplir ses glorieux projets à travers eux.

Chapitre 2
LA VÉRITÉ SUR LE PÉCHÉ

Pourquoi certains hommes se comportent-ils souvent comme des animaux ?

C'est parce qu'ils sont seulement intéressés par les besoins de leur corps et par leur existence sur cette terre.

À quoi s'intéresse un animal ? À la nourriture, à dormir et à la satisfaction sexuelle. C'est tout. Et quand un homme n'est intéressé que par ces choses-là, nous pouvons dire qu'il est descendu au niveau des animaux.

Mais Dieu n'a pas fait l'homme pour être comme un animal. Il nous a créés pour être comme Lui - moral et droit, avec caractère et maîtrise de soi, et non pas esclave de passions animales.

Le fait que nous soyons plus intelligents que les animaux, et que nous soyons éduqués, ne nous rend pas meilleurs qu'eux ! Même des personnes intelligentes, éduquées, sont esclaves de l'avidité, de l'égoïsme, des désirs sexuels, de la colère, etc.

Il y a une partie en nous qui est plus profonde que nos pensées. C'est notre esprit, qui nous fait prendre conscience de Dieu et c'est ce que les animaux n'ont pas.

Comme nous l'avons déjà vu dans le chapitre précédent, Dieu a fait de nous des êtres moraux avec le pouvoir de choisir librement. Mais le danger qu'il y a à avoir la liberté de choix est que nous pouvons utiliser cette liberté pour nous faire plaisir et désobéir aux lois de Dieu. Mais Dieu était disposé à prendre ce risque - parce qu'il voulait des enfants, qui Le choisissent librement.

Tout le chaos, la confusion, les maladies et le mal dans le monde sont la conséquence directe du fait que l'homme a désobéi à Dieu pour écouter le diable.

Le premier homme et la première femme que Dieu a créés s'appelaient Adam et Ève. Ils étaient innocents quand ils ont été créés. Ils devaient faire un choix, pour être saints. Et pour pouvoir faire un choix, ils devaient être tentés, afin de refuser le mal et choisir plutôt Dieu. Dieu autorisa donc Satan à venir les tenter. Nous lisons cela, dans le premier livre de la Bible, dans Genèse chapitre 2 et 3.

Il y a beaucoup de différences entre l'innocence et la sainteté. L'innocence est ce que l'on voit dans un bébé. Pour savoir comment était Adam quand il fut créé, il suffit de regarder un petit bébé innocent, et ignorant le bien et le mal. Mais ce bébé n'est ni saint ni parfait. Pour devenir parfait, ce bébé devra grandir et faire des choix, refuser le mal et choisir Dieu.

C'est quand nous refusons de céder à la tentation dans nos pensées que nous développons notre caractère. Tu es ce que tu es aujourd'hui en raison des choix que tu as faits dans ta vie jusqu'à ce jour. Si les autres autour de toi sont meilleurs que toi, c'est parce qu'ils ont fait de meilleurs choix dans leur vie que toi. Nous faisons tous des choix tous les jours - et ces choix déterminent ce que nous devenons.

Quand Dieu a fait le premier homme et la première femme, il leur a donné l'opportunité de devenir saints en leur permettant d'être tentés par Satan. Il les a placés dans un jardin et leur a dit qu'ils pouvaient manger les fruits de tous les arbres de ce jardin, à l'exception de ceux d'un arbre.

C'était un test. En fait, c'était un test très facile, car ils étaient dans un jardin ayant des milliers d'arbres attirants avec des fruits succulents, et il leur avait été dit qu'ils pouvaient manger tous les fruits, sauf les fruits d'un arbre. Mais ils ont échoué à ce simple test d'obéissance. Car Satan est venu dans ce jardin et a tenté Adam et Ève en disant que s'ils mangeaient des fruits de cet arbre interdit, ils seraient comme Dieu. La tentation à laquelle Adam et Ève ont fait face à ce moment-là n'était pas seulement une question de manger le fruit d'un arbre ou non, mais surtout de devenir comme Dieu, s'ils le voulaient.

Satan lui-même, qui avait voulu devenir comme Dieu une fois, disait à Adam et Ève qu'ils pourraient le devenir. Bien sûr, ce que Satan leur a dit était un mensonge - exactement comme les mensonges avec lesquels il trompe les gens aujourd'hui. Tout comme les gens tombent aujourd'hui en écoutant les mensonges de Satan, Adam et Ève tombèrent à ce moment-là. Ils désobéirent à Dieu et eurent également le sort que Satan avait subi plus tôt. Ils furent chassés de la présence de Dieu. Tous les détails de cet événement peuvent être lus dans le premier livre de la Bible (Genèse chapitre 3).

Adam et Ève ont pensé que s'ils désobéissaient au commandement de Dieu, ils pourraient être tout-puissants et libres, tout comme Dieu. Mais sont-ils devenus libres ? Non ! Ils sont simplement devenus des esclaves de Satan. C'est uniquement en OBEISSANT aux commandements de Dieu que nous pouvons vraiment devenir libres. C'est comme cela que Satan trompe tant de personnes. Il leur dit que s'ils veulent vraiment profiter de la vie, ils doivent ignorer les lois de Dieu.

Maintenant, nous avons vu comment le péché a commencé dans l'espèce humaine.

Adam et Ève ont pris une décision très importante ce jour-là dans le jardin d'Éden. Celle-ci a eu des conséquences à long terme pour eux et pour leurs enfants.

De même, toutes les décisions que nous prenons dans la vie ont des conséquences. Nous devons tous récolter ce que nous avons semé. Souvent, même nos enfants doivent récolter les fruits amers de ce que nous avons semé. Dans le cas d'Adam, sa femme et lui ont été chassés de la présence du Seigneur pour le reste de leur vie.

Nous ne devons donc pas imaginer que les « petits choix » que nous faisons aujourd'hui sont sans importance ou, que nous ne récolterons jamais dans le futur, de ce que nous semons aujourd'hui. Dieu nous permet d'être testés et d'être tentés par différentes personnes et différentes situations, pour que nous lui prouvions que nous le désirons vraiment plus que toute autre chose sur terre. C'est le but de toutes les tentations auxquelles nous faisons face : tester si nous valorisons le Créateur plus que toutes les créatures.

Le fond de tous les péchés est de choisir les créatures et nous-mêmes au-dessus de Dieu. C'est de choisir nos propres voies et non la voie de Dieu. C'est de nous faire plaisir à nous-mêmes au lieu de faire plaisir à Dieu.

Le péché ce n'est pas uniquement commettre l'adultère, tuer ou voler. C'est vouloir notre propre voie. On peut même voir le début du péché dans l'entêtement d'un tout petit enfant. Le péché habite dans la nature de tous les enfants dès la naissance, et en grandissant, ce dernier est déterminé à avoir sa propre voie, à saisir ou à se battre avec d'autres enfants pour obtenir ce qu'il veut.

À mesure que nous grandissons vers l'âge adulte, nous ne changeons pas beaucoup par rapport à ce que nous étions quand nous étions enfants. Nous devenons juste plus intelligents et nous changeons nos méthodes ! Même les personnes cultivées restent exactement les mêmes. Elles couvrent simplement leur égoïsme, leur convoitise et leur immoralité avec un vernis externe de grâce, ou peut-être même de religion !

Le péché a pénétré dans toutes les fibres de notre être. Nous ne pouvons pas nous en débarrasser avec des exercices religieux comme le jeûne et la prière, des pèlerinages ou par la maîtrise de soi. Dieu seul peut nous sauver du péché.

Mais Dieu doit attendre que nous reconnaissions le péché pour le mal qu'il est. Jésus a dit une fois qu'il n'est pas venu pour sauver les « justes » mais les pécheurs. Cela ne voulait pas dire que certaines personnes sur terre étaient justes et d'autres des pécheurs. Il l'a dit de façon sarcastique aux personnes religieuses hypocrites qui se considéraient elles-mêmes saintes. Jésus voulait dire qu'il ne pouvait sauver ceux qui se voyaient eux-mêmes comme « justes ».

Seuls ceux qui RECONNAISSENT être malades vont voir un médecin. De même, notre premier besoin est de reconnaître que nous sommes des pécheurs.

Quelle que soit notre religion, nous sommes tous pécheurs. Nous avons péché contre les saintes lois de Dieu, en pensée, en paroles, en actes, en attitude et en motif. Nous sommes loin des standards de Dieu.

Le péché est plus nuisible à notre âme que la maladie ne l'est pour notre corps.

Mais est-ce que nous reconnaissons cela ?

Quelle est ta réaction au SIDA - la redoutable maladie sexuellement transmissible qui se répand partout dans le monde aujourd'hui ?

Le SIDA est si contagieux, que les personnes ont peur d'aller près de ceux qui ont cette maladie. Le péché est en fait pire que cela - la seule différence est que le péché cause des dommages à nos âmes. Ce n'est donc pas visible extérieurement. Les effets du péché sont pourtant bien pires que ceux du SIDA. Le péché ruine nos vies, nous rend malheureux dans ce monde, et nous détruira finalement dans l'éternité - si nous n'en sommes pas sauvés.

Chapitre 3
LA VÉRITÉ SUR NOTRE CONSCIENCE

Nous avons tous été créés avec une conscience qui nous rappelle constamment que nous sommes des êtres moraux. La conscience est la voix de Dieu en nous qui nous dit que nous sommes responsables de nos actes. Un jour, nous devrons rendre compte à Dieu de la façon dont nous aurons vécu nos vies.

Nous ne sommes pas comme les animaux, qui n'ont pas de conscience, et par conséquent n'ont pas à rendre compte à Dieu pour quoi que ce soit. Lorsqu'un animal meurt, c'est la fin pour lui, mais pas pour nous. L'homme a été créé à l'image de Dieu et est un être éternel.

Il y aura un jour de jugement pour nous. Ce jour-là, tout ce que nous avons fait, dit et pensé pendant toute notre vie nous reviendra à l'esprit, et sera évalué par Dieu. Il nous jugera selon le standard de ses lois saintes qui sont données dans la Bible. Nous devrons alors donner une réponse à Dieu pour chaque action, chaque parole et chaque pensée.

La Bible dit, « et il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement » (Hébreux chapitre 9, verset 27).

Beaucoup d'hommes échappent à la punition de leurs crimes ici sur terre, mais ils recevront leur juste punition quand ils se tiendront devant le siège du jugement de Dieu. De la même façon, beaucoup d'hommes n'ont jamais été appréciés ou récompensés ici sur terre pour tout le bien qu'ils ont fait aux autres. Ils seront récompensés lorsque Christ reviendra sur cette terre.

Puisque nous devons donner une réponse à Dieu un jour pour tout ce que nous faisons, il est important que nous écoutions toujours la voix de notre conscience.

La conscience est l'un des plus beaux cadeaux de Dieu pour l'homme. C'est comme le cadeau de la « douleur » pour nos corps. La plupart d'entre nous pensent à la douleur comme étant une nuisance. Nous ne réalisons pas quelle bénédiction extraordinaire, la douleur est pour nos vies. Car c'est par la douleur, que notre corps nous avertit qu'il y a quelque chose qui cloche quelque part. C'est le premier signal de notre corps, nous avertissant de la maladie. S'il n'y avait pas de douleur, nous ne saurions même pas quand nous avons une maladie, et nous pourrions mourir. C'est la douleur qui nous sauve d'un décès prématuré.

Les lépreux ne sentent pas la douleur parce que la lèpre tue les nerfs et détruit toutes les sensations. Un lépreux pourrait avoir un clou dans son pied et il ne le sentirait même pas. Le pied s'infecterait - et il ne le saurait toujours pas. Finalement, son pied pourrait aller si mal qu'il faille le couper - tout cela parce qu'il n'avait pas la « bénédiction de la douleur ».

La conscience est comme la douleur. Elle nous avertit quand nous violons les lois de Dieu - lorsque nous pensons à pécher, ou quand nous avons déjà péché. Si nous ignorons ses avertissements, et allons à son encontre, nous tuerons progressivement la sensation du péché en nous. Un jour viendra alors où nous ne sentirons plus aucune sensibilité envers le péché du tout.

Nous deviendrons des lépreux spirituels - avec une conscience morte. Nous pourrons alors être comme les animaux qui n'ont pas de conscience. C'est pourquoi le comportement de certaines personnes est pire que celui des animaux. Le résultat final d'une telle vie est d'être puni éternellement par Dieu.

Nous savons tous que nous sommes pécheurs, parce que notre conscience nous le dit. Nous ne devons jamais nous débarrasser de ce sentiment de culpabilité, parce que ce sentiment de culpabilité est comme la « bénédiction de la douleur ». Ce sentiment nous informe que nous sommes spirituellement malades et que nous avons besoin d'être guéris. La conscience est le plus beau cadeau de Dieu pour l'homme. Jésus a dit que la conscience est comme l'œil (Luc chapitre 11, versets 34 à 36).

Nos yeux sont la partie la plus propre de notre corps, parce qu'ils sont lavés par nos larmes plusieurs fois par jour.

Chaque fois que nos paupières clignent (et cela arrive des milliers de fois par jour, même sans que nous nous en rendions compte), nos yeux sont lavés de toutes impuretés. Même un grain de poussière suffit pour irriter nos yeux, nous fait arrêter notre travail, jusqu'à ce que nous ayons lavé nos yeux afin qu'ils soient à nouveau propres. C'est ainsi que nous devons garder notre conscience - toujours propre.

Nos péchés peuvent être pardonnés et purifiés uniquement par Dieu. C'est le seul moyen par lequel notre conscience peut être libérée de ce sentiment de culpabilité. Mais le pardon des péchés n'est PAS bon marché !

Chapitre 4
LA VÉRITÉ SUR LE PARDON

Comment Dieu peut-il pardonner nos péchés ?

Dieu est un Dieu juste et droit et il ne peut pardonner quelqu'un en négligeant ses péchés, ce serait injuste.

Dieu est un Dieu saint et juste, c'est pourquoi il doit punir le péché.

Mais, parce qu'il est aussi un Dieu d'amour, il a ouvert une voie afin que nos péchés soient pardonnés.

Toutes les religions nous apprennent à être bons, gentils et honnêtes. Mais tous ces traits se réfèrent à notre façon de vivre après avoir reçu le pardon de nos péchés. La bonté, la gentillesse et l'honnêteté, sont toutes comme la superstructure d'un bâtiment. Le pardon des péchés est la fondation de ce bâtiment.

La partie la plus importante d'un bâtiment est la fondation.

Pour pardonner nos péchés, Dieu a dû faire quelque chose de plus difficile et de plus douloureux pour lui que, lorsqu'il a créé le monde.

Pour créer le monde, Dieu a juste eu à prononcer un mot et, le monde est apparu immédiatement.

Mais il ne put pardonner nos péchés en prononçant juste un mot.

Pour que les péchés des hommes soient pardonnés, il n'y avait qu'une seule façon d'agir.

Dieu devait devenir un homme comme nous.

Il dut vivre les tentations et les luttes auxquelles nous faisons face en tant qu'êtres humains et dut mourir comme un sacrifice à notre place, en prenant la punition de nos péchés sur Lui.

La punition de nos péchés n'est pas la souffrance, la maladie, la pauvreté, naître de nouveau dans ce monde avec un rang social inférieur, ou toute autre chose de ce genre. C'est la mort éternelle - qui signifie être séparé de Dieu pour toujours.

La mort physique, c'est être séparé de notre corps physique. De la même façon, la mort spirituelle, c'est être séparé de Dieu, la Source de toute vie.

Les bonnes œuvres que tu feras dans le futur ne peuvent jamais réparer le mal que tu as fait dans le passé. Le péché est une dette que nous devons aux lois de Dieu. Si nous désobéissons les lois du pays, par exemple en trichant sur nos impôts, nous ne pouvons pas être pardonnés juste parce que nous promettons de payer nos impôts à l'avenir. Non. Même si nous payons nos impôts à l'avenir, nous avons néanmoins à payer pour ce que nous devions dans le passé. C'est la même chose avec le péché.

Quelles que soient les bonnes œuvres que nous pouvons faire à l'avenir, nous devons toujours payer pour les péchés que nous avons commis dans le passé.

D'ailleurs, la Bible dit « et toute notre justice est comme un vêtement souillé » (Ésaïe chapitre 64, verset 6).

Dieu apprécie les bonnes œuvres. Mais même nos meilleures œuvres n'atteignent pas Ses standards de sainteté, car Dieu est infiniment saint. C'est pourquoi nous sommes dans une condition désespérée, car même nos bonnes œuvres ne suffisent pas. Nous n'avons aucun moyen d'entrer dans la présence de Dieu. Nous sommes désespérément PERDUS.

Mais Dieu, dans son grand amour, a fait une voie par laquelle nos péchés peuvent être pardonnés.

Dieu est si complexe que notre intelligence humaine ne peut pas Le comprendre entièrement. La Bible révèle Dieu comme étant un mais, étant néanmoins trois personnes dans cette unité connue de nous comme le Père, le Fils (ce qui veut dire : Il a la même nature que le Père, et non PAS qu'il est né du Père) et le Saint-Esprit - tous égaux les uns avec les autres.

Il est impossible pour notre intelligence humaine de saisir comment trois personnes distinctes peuvent néanmoins être UN DIEU. Nous pouvons seulement imaginer des personnes ayant des corps distincts. Mais Dieu est Esprit. Notre intelligence est limitée. Elle ne peut pas saisir la nature complexe de Dieu.

De même qu'un chien ne peut comprendre les choses que les êtres humains comprennent, il y a aussi des choses relatives à Dieu que nous, êtres humains, ne pouvons comprendre. Nous pouvons seulement savoir ce que Dieu a choisi de nous révéler dans la Bible. Rien de plus.

Tu es peut-être capable d'expliquer l'addition, 1+1+1 = 3, à un chien intelligent en plaçant trois os devant lui, et en les comptant un à un. Mais essaie d'expliquer la multiplication à ce chien - que 1 x 1 x 1=1.

Tu verras que même le chien le plus intelligent ne peut pas comprendre cela ! Pourtant, nous, comprenons parfaitement que trois « un » font toujours « un » lorsqu'ils sont multipliés entre eux !

Dieu est bien plus élevé au-dessus de nous que nous ne sommes au-dessus des chiens. Un chien doit être humain pour comprendre les multiplications. Nous de même devrions être Dieu si nous voulons comprendre Dieu.

Ce n'est donc pas surprenant si nous ne comprenons pas que Dieu est Trois Personnes et UN Dieu en même temps. Même si nous ne le comprenons pas, nous savons que c'est vrai, car Dieu le dit dans sa Parole.

Beaucoup utilisent la logique humaine et disent que si Dieu est partout, alors Dieu doit être en chaque être humain, animal et plante, et dans tous les lieux de culte. Cela semble logique pour la petite intelligence humaine qui n'a pas compris les vérités divines. Mais c'est complètement faux. Dieu est partout dans le sens qu'il sait tout sur ce qui se passe partout. Mais il n'est certainement pas en enfer, même s'il sait ce qui s'y passe.

La véritable signification du mot Enfer (châtiment éternel pour les pécheurs) c'est « un endroit où Dieu est absent ». C'est ce qui fait que la souffrance des pécheurs en Enfer est insupportable.

Donc Dieu n'habite certainement pas en tous.

Pour sauver l'humanité du châtiment éternel de ses péchés, Dieu le père a envoyé Le Fils naître comme un bébé, d'une vierge, par l'opération surnaturelle du Saint-Esprit, il y a presque 2000 ans.

C'était Jésus-Christ.

Jésus-Christ a grandi de l'enfance à l'âge adulte, faisant face à toutes les tentations auxquelles les êtres humains font face. Et il a surmonté toutes ces tentations. Il n'a jamais péché du tout.

Dieu, le Père a permis que Jésus-Christ soit emmené par de méchants hommes et qu'il soit crucifié sur une croix, à l'âge de 33 ans. Sur la croix, il devint une malédiction à cause de nous et prit la punition des péchés de toute l'humanité. C'est ici que nous voyons le grand amour de Dieu.

Quand Jésus-Christ est mort sur la croix, et a versé son sang, la juste peine pour nos péchés a été payée intégralement. Les exigences de la justice ont été atteintes.

Dieu ressuscita Jésus-Christ des morts, trois jours après qu'il fut enseveli, pour prouver au monde que son sacrifice sur la croix avait été accepté, qu'il n'y a qu'un Dieu et qu'il y a eu une seule incarnation de Dieu sur cette Terre, le Seigneur Jésus-Christ. Cela est prouvé par deux faits :

1) Le Seigneur Jésus-Christ est le seul qui soit mort pour les péchés du monde.

2) Le Seigneur Jésus-Christ est le seul qui est revenu à la vie après la mort, pour ne jamais plus mourir - prouvant ainsi qu'il a conquis le plus grand ennemi de l'homme, la mort.

Après 40 jours supplémentaires sur terre, Jésus est retourné aux cieux où il est aujourd'hui.

Il a promis, avant son départ, de revenir un jour pour juger le monde et pour le gouverner dans la justice et la paix. Il nous a donné certains signes qui précéderont son retour sur terre.

Puisque nous voyons ces signes s'accomplir maintenant, nous savons que la seconde venue du Christ est très, très proche.

Avant qu'Il ne revienne sur terre, il est important que tu reçoives le pardon que Dieu t'offre en Christ.

Chapitre 5
LA VÉRITÉ SUR LA REPENTANCE

La punition du péché, c'est la mort spirituelle - comme nous l'avons déjà vu, cela signifie être séparé de la présence de Dieu pour toujours. C'est ce que Jésus a expérimenté sur la croix. Il fut abandonné par son Père.

Jésus étant Dieu donc, une personne éternelle, a pu expérimenter l'agonie d'une séparation éternelle avec son Père pendant un court moment - en trois heures d'obscurité totale sur la croix, quand il souffrit des douleurs de l'enfer éternel, des douleurs que nous aurions dû subir pour toute l'éternité.

La sanction pour nos péchés a été prise par Lui. Mais nous ne sommes néanmoins pas pardonnés et libérés de cette sanction à moins de recevoir ce pardon de Dieu. C'est la raison pour laquelle, la plupart des personnes dans le monde ne sont pas pardonnées par Dieu, bien que Christ soit mort pour eux.

Christ est mort pour les péchés du monde entier, pour les personnes de toutes religions, pas seulement pour les péchés des Chrétiens.

Pour recevoir ce que Dieu a payé pour toi par la mort du Christ, tu dois d'abord te repentir de tes péchés. Cela veut dire, que tu es vraiment désolé pour tes voies pécheresses, et que tu désires sincèrement tourner le dos à tous les péchés que tu connais.

Au début, ta conscience n'est pas sensible à ce qui plaît à Dieu et ce qui ne lui plaît pas. Donc, il ne t'est pas possible de tourner le dos à toutes les choses déplaisantes à Dieu dans ta vie. Et Dieu n'exige pas cela de toi, car il est réaliste. Il te demande simplement de vouloir abandonner tout ce qui lui déplaît.

Tu peux commencer par te détourner des choses dont ta conscience te convainc. Tu n'auras peut-être pas la force d'abandonner tes mauvaises habitudes. Ici encore, Dieu comprend parfaitement ta faiblesse. Il ne s'attend pas non plus à ce que tu aies la force. Il te demande seulement : « Veux-tu abandonner ces habitudes ? ». Quand il voit que tu es sincère et que tu désires vraiment abandonner tout ce qui est péché, il t'accepte simplement tel que tu es, même si tu es encore vaincu par de nombreuses mauvaises habitudes. Quelle merveilleuse bonne nouvelle ! Une preuve que tu veux abandonner tes anciennes voies pécheresses se voit par ta volonté de réparer le mal que tu as fait dans le passé. Et même dans ce domaine, Dieu comprend tes limitations!

Il y a des milliers d'erreurs et de péchés que tu as pu commettre dans le passé que tu ne pourras peut-être jamais réparer, malgré tous tes efforts. Mais il y en a que tu peux réparer. Dieu s'attend à ce que tu répares du mieux que tu puisses.

Par exemple, si tu as volé de l'argent à quelqu'un, tu dois vouloir le lui rendre, dès que tu as économisé le montant dû. Si tu as blessé quelqu'un avec tes paroles, et que tu t'en souviens, tu dois vouloir aller le voir (ou lui écrire) et lui demander pardon pour ce que tu as dit. C'est en posant de tels actes que Dieu teste ta sincérité et ton humilité. Il ne donne son aide qu'aux humbles.

Et sans l'aide de Dieu, nous ne pouvons être sauvés.

La Bible appelle la vraie repentance « l'abandon des idoles pour servir le Dieu vivant et vrai » (1 Thessaloniciens chapitre 1, verset 9).

Qu'est-ce que l'idolâtrie ?

C'est principalement le fait de mettre une créature au-dessus de Dieu - que cette créature soit de l'argent, une belle femme, notre réputation, soit n'importe quoi d'autre.

Choisir une telle créature, c'est de l'idolâtrie - car c'est adorer la créature et non le Créateur - et c'est la racine de tout péché. Dieu déteste une telle idolâtrie, car elle prend la place qu'Il devrait avoir dans le cœur de l'homme - et détruit ainsi l'homme.

Les idoles peuvent aussi être des objets physiques créés par l'homme pour représenter le dieu qu'il adore. Mais il est impossible que quiconque puisse façonner avec ses mains ou dessiner un tableau de quelque chose qui puisse ressembler, même de loin, au beau, magnifique, et tout-puissant Créateur de l'univers. C'est une insulte envers Dieu, le Créateur de reproduire son image dans la ressemblance de quelque chose qu'il a créée.

Dieu est Esprit et Il est invisible à l'œil nu. Il nous a tout donné une conscience pour que l'on se rappelle de lui jour et nuit. Mais les activités religieuses et les pèlerinages deviennent souvent des substituts à l'écoute de la voix de la conscience.

Quand les gens violent les lois de Dieu, et comptent continuer à le faire dans le futur, ils recherchent à étouffer la voix de leur conscience en assistant à de divers rituels et activités religieuses. Ils s'imaginent que Dieu leur pardonnera leurs nombreux péchés grâce aux sacrifices et aux pèlerinages qu'ils font. Mais c'est une tromperie.

Dieu ne regarde pas nos rituels religieux et nos activités. Il regarde nos cœurs, pour voir si nous écoutons notre conscience ou non.

C'est pourquoi la repentance implique l'abandon de l'idolâtrie de toutes sortes. Dans la véritable repentance, nous nous détournons de toutes les créatures pour nous tourner vers le Créateur, et nous lui disons, « Dieu tout-puissant, toi seul es digne d'être adoré et servi. Je suis désolé d'avoir adoré des créatures jusqu'à présent. Toi seul aura la première place dans ma vie à partir de maintenant. »

La repentance ne veut pas dire que nous devons abandonner notre travail, nos familles, et aller comme des ermites dans une forêt ou une montagne. Non.

Dieu veut que nous ayons tous des familles, et un travail pour gagner notre vie.

Ce n'est pas un péché de gagner de l'argent, mais c'en EST un d'aimer l'argent plus que Dieu.

Ce n'est pas un péché d'utiliser le confort que la civilisation moderne nous fournit. Mais c'EST un péché d'aimer ce confort plus que nous aimons Dieu.

Dieu a créé nos corps d'une manière telle qu'ils puissent expérimenter le plaisir de la nourriture, du repos et de la satisfaction sexuelle.

Il n'y a rien de mal avec ces réalités.

Nous ne devons pas être honteux de nos désirs sexuels plus que nous ne le sommes du fait que nous avons souvent faim ou sommes souvent fatigués ! Nous ne devons pas voler de la nourriture quand nous avons faim, et nous ne devons pas dormir quand nous sommes censés travailler à notre lieu de service !

De la même manière, nous ne devons pas violer une personne pour satisfaire nos désirs sexuels. Dieu a prescrit le mariage - Il s'attend qu'un homme ait une femme - afin que leurs désirs sexuels puissent être réalisés. En dehors du mariage, toute relation sexuelle est un péché. Nous devons nous repentir de tous péchés sexuels, les abandonner, et nous tourner vers Dieu en toute sincérité.

Un autre péché, duquel tu dois te repentir et que tu dois abandonner, est l'attitude de non-pardon envers les autres. Si tu veux que Dieu pardonne tes péchés, tu dois vouloir toi-même pardonner tous ceux qui t'ont blessé peu importe comment.

Tu dois faire aux autres ce que Dieu a fait pour toi. Si tu ne veux pas faire comme cela, Dieu ne te pardonnera pas non plus.

Le Seigneur Jésus-Christ a dit,

« Si, vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses». (Matthieu chapitre 6, verset 15).

Tu pourrais trouver extrêmement difficile de pardonner quelqu'un qui t'a blessé énormément. Dans ce cas, tu peux prier et demander à Dieu de t'aider à pardonner cette personne.

Le pouvoir tout-puissant de Dieu est disponible pour t'aider à faire cela. Rien ne te sera impossible à réaliser, si Dieu t'aide avec son pouvoir tout-puissant !

Dieu peut pardonner tous tes péchés, peu importe leur Grandeur ou leur méchanceté - mais seulement tu t'en repens - c'est-à-dire, si tu es vraiment désolé de tes péchés, et si tu veux sincèrement abandonner tes anciennes voies pécheresses.

Chapitre 6
LA VÉRITÉ SUR LA FOI

Une fois que nous nous sommes repentis, la condition suivante pour recevoir le pardon de Dieu est la foi.

La Bible dit,

« Car, c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. » (Éphésiens chapitre 2, verset 8).

La grâce, c'est la main de Dieu qui s'étend vers nous pour nous donner son aide et ses bénédictions. La foi, c'est notre main qui s'étend pour recevoir cette aide et ces bénédictions de la main de Dieu.

Comme nous avons vu précédemment, Dieu ne veut pas des robots sans intelligence qui font des choses, juste parce qu'il les a programmé pour faire cela. Non. Il veut que nous fassions un choix.

Crois-tu que Dieu est un Dieu bon qui t'aime énormément ?

Crois-tu que ce Dieu là a envoyé son fils, le Seigneur Jésus-Christ, mourir pour nos péchés sur la croix, qu'il l'a ressuscité des morts trois jours plus tard et qu'il vit dans les cieux aujourd'hui ?

Si c'est le cas, alors tu peux recevoir le pardon que Dieu t'offre dès maintenant. Tu n'as pas à attendre.

Il n'y a pas d'autre Nom sur terre, autre que le Nom du Seigneur Jésus-Christ, en qui on peut trouver le salut des péchés. Si tu veux Le recevoir comme ton Seigneur et Sauveur, il est essentiel, comme dans le mariage, « que tu abandonnes tout autre et que tu t'attaches à Lui uniquement». Dans le mariage, la femme doit abandonner tous ses anciens amoureux et s'attacher à un seul homme, son mari, pour le reste de sa vie.

La Bible compare notre relation avec le Seigneur Jésus-Christ à un mariage spirituel, dans lequel Lui seul est notre mari divin. Tu ne peux donc pas dire que tu veux recevoir Christ et adorer ou prier en même temps d'autres dieux. Tu dois faire un choix.

Si tu veux faire ce choix, c'est le moment maintenant.

Agenouille-toi simplement maintenant, et ferme tes yeux, et dis ces mots à Dieu. Il peut t'entendre où que tu sois. Et cela l'intéresse de t'entendre. Dis ces mots sincèrement et doucement :

« Seigneur Jésus-Christ, je suis un pécheur et je veux vraiment me détourner de tous mes péchés. Je crois que tu es mort pour tous mes péchés, que tu es ressuscité des morts et que tu es vivant aujourd'hui. S'il te plaît, pardonne-moi tous mes péchés. Viens dans mon cœur et dans ma vie et devient le Seigneur de ma vie dès aujourd'hui et pour toujours. J'abandonne tous les dieux et je veux t'adorer toi seul désormais. »

C'est une prière très simple qui te prendra moins d'une minute. Mais si tu fais cette prière en toute sincérité, ton âme sera sauvée pour toute l'éternité. Tu deviendras un enfant de Dieu immédiatement.

Ce n'est pas une formule magique qui bénira tous ceux qui la répètent comme un perroquet. Tout dépend de la sincérité de ton cœur. Si tu crois sincèrement ce que tu dis, Dieu pardonnera tes péchés, t'acceptera et fera de toi son enfant. Si tu n'es pas sincère, alors tu resteras inchangé.

Dieu ne forcera jamais personne à recevoir Christ dans sa vie. Et de même aucun vrai chrétien ne forcera quelqu'un à recevoir Christ. Les conversions forcées ne sont pas des conversions du tout.

L'assurance d'avoir vraiment été pardonnés, acceptés de Dieu et qu'il a fait de nous ses enfants est très importante. Dieu ne veut pas que nous demeurions sans cette assurance. Dieu nous donne cette assurance à travers son Saint-Esprit qui vient dans nos cœurs et nous dit que nous sommes les enfants de Dieu. Dieu nous assure aussi au travers des promesses qu'il nous a données dans sa Parole écrite (la Bible).

Le Seigneur Jésus-Christ a dit,

« Je ne mettrai pas dehors celui qui vient à moi » (Jean chapitre 6, verset 37).

Nous pouvons entièrement compter sur cette promesse du Christ pour toute l'éternité.

As-tu fait cette prière au Seigneur Jésus-Christ, à l'instant et avec sincérité ? Alors, tu es en effet venu à Lui. Tu peux être certain qu'il ne t'a pas rejeté. Il t'a accepté. Si tu as fait ta part en venant à Lui, tu peux être certain que Dieu a fait sa part en t'acceptant.

Tu n'as plus besoin de dépendre de tes sentiments maintenant, c'est-à-dire est-ce que tu te sens accepté de Dieu ou non. Les sentiments sont liés à nos corps physiques - et sont toujours très trompeurs en ce qui concerne les questions spirituelles.

Avoir confiance en nos sentiments est comme bâtir la fondation d'une maison sur le sable. Nous devons mettre notre foi dans les promesses de Dieu, dans sa Parole - et cela c'est comme construire sur le roc.

Une fois que tu es certain d'être devenu un enfant de Dieu, tu dois confesser ce fait publiquement. La Bible dit que ce que tu crois dans ton cœur, doit être confessé avec ta langue. Tu dois donc confesser avec tes lèvres que Jésus-Christ est maintenant ton Sauveur et ton Seigneur. Tu dois dire à tes amis et relations, que Christ a pardonné tes péchés et qu'il est maintenant le seul Seigneur de ta vie.

Tu dois ensuite confesser ta relation avec Christ à travers le baptême. Dès que c'est possible, après que tu as pris la décision de donner ton cœur et ta vie à Christ, tu dois être baptisé. Le baptême n'est pas un rituel religieux. C'est un témoignage public à Dieu, aux hommes, aux anges et à Satan que tu appartiens uniquement à Jésus-Christ seul maintenant.

Pendant le baptême, un autre chrétien te plongera complètement dans l'eau (une rivière ou un récipient) au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et te relèvera ensuite hors de l'eau. Par ce simple acte, tu témoigneras du fait que l'ancienne personne que tu étais est morte. Tu l'enterres symboliquement dans l'eau par immersion totale.

En sortant de l'eau, tu admets que tu es maintenant une nouvelle personne (ressuscitée des morts, spirituellement), voulant plaire à Dieu seul.

Tu n'es pas encore devenu parfait. Cela prendra toute une vie pour le devenir. Mais tu as changé la direction de ta vie. Tu ne veux plus pécher ou déplaire à Dieu maintenant.

Tu es devenu maintenant un citoyen des cieux, et un enfant de Dieu.

Chapitre 7
LA VÉRITÉ SUR LE SALUT

Le Nom "Jésus" veut dire "Sauveur".

Le Seigneur Jésus-Christ est venu sur terre avec ce Nom, car c'est pour cette raison qu'il est venu : sauver les hommes de leurs péchés.

Le salut est plus que le pardon.

Laissez-moi illustrer cela pour rendre la différence claire.

Disons que la rue à l'extérieur de chez moi se fait réparer, et qu'un fossé a été creusé là. Je préviens mon petit garçon, en disant « Ne va pas près de ce fossé, car tu pourrais tomber dedans. » Disons qu'il désobéit à mon ordre et va près du fossé pour regarder à l'intérieur. Et il glisse et tombe dans le fossé. De l'intérieur de ce fossé de 3 mètres, il se met à crier et à m'appeler.

Quand j'arrive là-bas, il me dit qu'il est vraiment désolé d'avoir désobéi à mon ordre, et me demande de lui pardonner. Supposons que je lui dise alors, « D'accord mon fils, je te pardonne. Au revoir ! », Qu'est-ce que j'aurais fait ? Je lui aurais pardonné, je ne l'aurais pas sauvé.

Le salut demande plus que le pardon. Dans ce cas, le salut aurait impliqué que je le tire hors du fossé dans lequel il est tombé.

C'est également cela que Jésus est venu faire pour nous. Ce n'est pas suffisant qu'il pardonne nos péchés. Il est aussi venu pour nous sauver de nos péchés.

Nous sommes tous tombés au fond du fossé du péché, en désobéissant encore et encore à notre conscience. Maintenant, si Dieu devait nous pardonner, cela serait déjà une merveilleuse nouvelle. Mais la bonne nouvelle du Christ est qu'il ne nous pardonnera pas seulement, mais nous sauvera également de l'emprise du péché.

Le salut doit être expérimenté par nous en trois temps - passé, présent et futur. Nous devons tout d'abord être sauvés de la punition du péché. Ensuite, nous devons être sauvés de l'emprise du péché. Et, finalement nous serons sauvés de la présence même du péché, quand nous irons aux cieux.

La première partie du salut s'occupe du pardon de nos péchés - la suppression de la culpabilité de notre passé.

Mais ce n'est pas assez. Nous avons besoin de l'aide de Dieu pour vivre honnêtement dans le futur aussi. Et pour cela Dieu nous donne sa puissance.

J'ai entendu l'histoire d'une clinique psychiatrique où des personnes qui étaient malades mentalement, étaient admises pour un traitement. Ils utilisaient un test, là-bas, pour voir si quelques-uns de leurs malades avaient été guéris au point de pouvoir raisonner adéquatement. Ils mettaient un malade dans une chambre, où un robinet laissait couler constamment de l'eau. Ils lui donnaient une serpillière et un seau, et lui demandaient d'essuyer le sol. S'il essayait de le faire sans fermer le robinet d'abord, cela montrait qu'il n'était pas encore revenu à la raison !

C'est également notre problème. Il y a un robinet en nous qui fait jaillir constamment le péché. Jésus ne nettoie pas seulement les péchés que nous avons commis. Il nous donne également la puissance pour fermer le robinet. Sans cela, l'évangile ne serait pas une bonne nouvelle du tout.

L'évangile (la bonne nouvelle) est décrit dans la Bible comme « une puissance de Dieu pour le salut » (Romain chapitre 1, verset 16).

La première source de puissance est la Parole de Dieu. La Bible est une arme puissante qui peut nous aider à vaincre la tentation. Nous lisons dans la Bible que Jésus Lui-même a vaincu les tentations de Satan par la puissance de la Parole de Dieu (Matthieu chapitre 4, versets 1 à 11). C'est pourquoi nous devons développer l'habitude de lire la Parole de Dieu tous les jours, afin que Dieu puisse nous parler à travers elle et nous donner la force pour faire face aux combats de la vie quotidienne.

La Bible dit aux jeunes hommes, « vous êtes forts,… que la parole de Dieu demeure en vous, … vous avez vaincu le malin. » (Première épître de Jean, chapitre 2, verset 14).

La seconde source de puissance est le Saint-Esprit de Dieu qui vient vivre en nous. Il veut vivre en nous en permanence pour nous parler chaque jour, pour nous fortifier pour faire face aux défis de la vie, et pour nous aider à suivre les pas de Jésus comme Ses disciples. Nous devons demander à Dieu de nous remplir du Saint-Esprit continuellement.

Le Seigneur Jésus-Christ a dit, " si donc, méchants comme vous l'êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent. " (Luc chapitre 11, verset 13).

Une troisième source de puissance est la communion avec d'autres Chrétiens d'un même esprit.

Quand plusieurs charbons sont ensemble dans le feu, ils brûlent tous vivement. Mais si un charbon est retiré (même si c'est celui qui brûle le plus vivement), il s'éteindra bien vite. Il en sera de même pour nous, si nous essayons de vivre pour Dieu par nous-mêmes, sans la communion avec d'autres Chrétiens.

Mais c'est ici que nous devons faire attention, car pas tous ceux qui s'appellent « Chrétiens » ne sont pas nécessairement de vrais Chrétiens.

En fait, il serait prudent de dire que 90% de ceux qui s'appellent Chrétiens ne sont pas des enfants de Dieu (quel que soit le groupe chrétien ou la dénomination à laquelle ils appartiennent). Ils n'ont pas fait un choix personnel de renoncer au péché et recevoir le Seigneur Jésus-Christ comme Seigneur de leur vie ! Ils s'imaginent être chrétiens à cause de « l'accident de la naissance » - parce qu'ils sont nés dans une famille chrétienne.

Nous devons éviter de telles personnes, qui sont uniquement chrétiennes de nom et rechercher notre communion avec celles qui sont devenus chrétiennes par expérience, celles qui cherchent à suivre Jésus dans leur vie quotidienne.

Lorsque nous recevons Christ comme notre Seigneur et Sauveur, la Bible dit que nous sommes nés d'en haut, car nous sommes devenus des enfants de Dieu. Dieu est maintenant notre Père. Tout comme les pères terrestres, Dieu tient aussi à nous fournir tout ce qui est nécessaire pour notre vie sur terre - spirituellement aussi bien que physiquement.

Le Seigneur Jésus-Christ dit que si nous recherchons d'abord les intérêts de Dieu dans nos vies, alors toutes les autres choses nécessaires pour notre vie sur terre nous seront données.

Il dit, " votre Père céleste sait que vous en avez besoin. Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu; et toutes ces choses vous seront données par-dessus." (Matthieu chapitre 6, verset 33).

Un des plus grands privilèges que l'enfant de Dieu a est le privilège de la prière - de parler au Dieu tout-puissant, et d'entendre Dieu lui parler dans son esprit. Dieu ne nous parle pas habituellement avec une voix que nous pouvons entendre avec nos oreilles, mais avec une impression dans notre esprit à l'intérieur, c'est aussi vrai qu'une voix audible. Jésus nous encourage à raconter à Dieu tout ce qui est un fardeau pour nos cœurs.

Beaucoup de personnes souffrent silencieusement, car ils n'ont personne avec qui partager leurs chagrins. Mais l'enfant de Dieu a un Père dans les cieux avec qui il peut tout partager. Il peut aussi faire confiance à son Père Céleste, croire qu'il pourvoira à tous ses besoins sur terre.

Le Seigneur Jésus-Christ nous a appris à changer les choses en demandant à Dieu de les changer. C'est le miracle de la prière. Nous n'avons pas à accepter fatalement tout ce qui nous arrive (en disant, « quoiqu'il arrive, c'est la volonté de Dieu ») si de telles choses nuisent nos familles ou nous-mêmes de quelque manière que ce soit. Le fatalisme est différent de la soumission à la volonté de Dieu. Nous sommes encouragés à demander à Dieu tout ce dont nous avons besoin.

La promesse dans la Bible est, " Dieu pourvoira à tous vos besoins" (Philippiens chapitre 4, verset 19).

Mais comme tout père sage, Dieu ne nous donnera pas non plus tout ce que nous voulons et tout ce que nous lui demandons. Il nous donnera uniquement ce dont nous avons besoin, et ce qu'il estime bon pour nous.

Dieu est un Dieu bon, et il ne désire jamais qu'un mal arrive à Ses enfants peu importe le moment. C'est pourquoi nous pouvons aller vers Lui en toute assurance, et lui demander de nous délivrer de TOUT mal.

Il y a beaucoup de personnes dans le monde qui souffrent parce que d'autres ont fait de la sorcellerie ou de la magie noire sur eux. Si tu as donné ton cœur et ta vie à Christ, de telles activités sataniques ne peuvent plus te faire du mal désormais. Tu peux utiliser le nom de Jésus-Christ (qui a vaincu Satan) pour chasser Satan.

Aucune sorcellerie ou magie noire ne peut te faire du mal, ni te toucher, ni toucher tes enfants, si tu résistes à cela au nom de Jésus-Christ. Le pouvoir de toute sorcellerie jetée sur toi peut être chassé dès maintenant - à cet instant précis - si tu invoques le nom du Seigneur Jésus-Christ pour te sauver.

La Bible dit que quand Jésus est mort sur la croix, il a vaincu Satan et a enlevé ses pouvoirs. Cela a déjà eu lieu. Mais comme dans le cas du pardon des péchés, la défaite de Satan ne peut devenir une réalité dans ta vie, avant que tu l'acceptes toi-même.

« Par la mort, il (Jésus) anéantit la puissance du diable ; c'est ainsi qu'il délivrât tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude. » (Hébreux chapitre 2, versets 14 et 15).

« Soumettez-vous donc à Dieu ; résistez au diable, et il fuira loin de vous. » (Jacques chapitre 4, verset 7).

Même après que nous serons devenus des enfants de Dieu, Dieu permettra toujours à Satan de nous tenter - car c'est comme cela que nous deviendrons forts. Seulement maintenant, nous avons la puissance du Saint-Esprit de Dieu habitant en nous, pour nous donner le pouvoir de résister et vaincre toutes les attaques de Satan.

Dieu n'a pas promis que la vie terrestre de ses enfants sera sans épreuves et problèmes. Non.

Dieu veut que nous soyons robustes et forts et non pas comme des enfants gâtés de parents riches qui sont choyés dès la naissance. Afin de nous rendre forts, il permet que nous ayons des épreuves et des problèmes dans la vie tout comme les autres êtres humains.

C'est dans ces épreuves que nous apprenons à mieux connaître Dieu, quand nous expérimentons son aide miraculeuse dans les situations que nous traversons.

Chapitre 8
LA VÉRITÉ SUR L’ETERNITE

Pour celui qui est devenu un enfant de Dieu, les choses de l'éternité ont plus de valeur que les réalités du temps présent. Les valeurs des cieux sont plus importantes pour lui que les valeurs terrestres.

Quand le Seigneur Jésus-Christ est monté aux cieux, après être ressuscité des morts, il y a 2000 ans, il a promis de revenir sur cette terre.

C'est ce que l'on appelle « La seconde venue du Christ ».

C'est le prochain grand événement dans l'histoire de ce monde.

Un enfant de Dieu réalise qu'il doit rendre des comptes de toute sa vie, à Dieu, ce jour-là, lorsque Christ reviendra sur cette terre.

Ce monde est seulement une période passagère dans notre voyage vers l'éternité. Nous sommes en période d'essai actuellement. Dieu nous teste maintenant à travers les circonstances de la vie pour voir si nous choisirons les choses éternelles des cieux ou les choses temporaires de cette terre.

Si nous sommes sages, nous choisirons les choses qui auront de la valeur pour l'éternité.

Un petit bébé préférera un papier brillant et coloré à un billet de 500 roupies (monnaie indienne), car le bébé ne sait pas ce qui a de la valeur. Quand nous préférons les choses terrestres aux choses célestes et éternelles, nous nous comportons exactement comme ce petit bébé.

Dieu nous a très clairement dit dans la Bible que ce monde et toutes les choses qui s'y trouvent passeront.

Vivre pour les choses temporaires de cette terre est donc comme mettre de l'argent dans une banque qui va bientôt faire faillite.

Une personne sage mettra son argent dans une banque stable. De la même manière, ceux qui sont vraiment sages vivront pour les choses qui ont une valeur éternelle - les choses liées à notre caractère comme la pureté, l'amour, la bonté, le pardon, l'humilité, etc., qui sont des choses que nous pouvons prendre avec nous quand nous quitterons cette terre.

La Bible nous dit que la fin de tous ceux qui meurent sans s'être repenti de leurs péchés sera terrible.

"Il est réservé aux hommes de mourir une seule fois, après quoi vient le jugement" (Hébreux chapitre 9, verset 27).

Une fois qu'une personne est morte, il n'y a plus d'autres opportunités pour qu'elle change. Dieu ne peut changer une telle personne non plus, car Dieu ne change pas une personne contre son gré. C'est uniquement lorsque nous voulons changer, ici sur cette terre, que Dieu peut nous changer.

Dans un jour futur, toute personne ayant vécu sur cette terre sera ressuscitée pour rendre des comptes à Dieu sur sa vie. La Bible dit qu'il y aura deux résurrections, c'est-à-dire, que les cadavres qui sont devenus poussière seront reconstitués comme des corps de nouveau, par le pouvoir surnaturel de Dieu.

La première résurrection sera pour les justes - ceux qui ont reçu Christ comme leur sauveur et dont les péchés ont été pardonnés, et qui sont donc devenus enfants de Dieu pendant qu'ils étaient sur terre.

La seconde résurrection sera pour ceux qui ont rejeté le pardon que Dieu leur a offert par le Seigneur Jésus-Christ et qui sont morts dans cet état. Si quelqu'un meurt sans s'être repenti de ses péchés et sans que ses péchés soient pardonnés par Christ, il sera jugé un jour au siège de jugement de Dieu, où l'ensemble de sa vie sera examiné. C'est comme cela qu'il sera prouvé à l'univers entier qu'il mérite le jugement éternel à cause de ses péchés.

Satan qui a commencé tout le mal dans l'univers, et qui, a été la cause principale de l'égarement des hommes, recevra aussi une punition éternelle à ce moment-là.

Cependant, ceux qui se sont humiliés, ont admis leurs péchés, les ont confessés, les ont abandonnés et qui ont accepté l'offre de pardon de Dieu à travers la mort du Christ sur la croix, entreront dans la présence de Dieu et habiteront avec Lui pour toute l'éternité.

Le ciel est un endroit de pureté, de paix et de joie, où les anges et les hommes qui ont été sauvés de leurs péchés, adoreront et loueront Dieu et Le serviront de différentes manières pour toute l'éternité.

Ce sera un endroit de réunion joyeuse avec ceux que nous aimons qui ont quitté la terre avant nous, s'ils sont morts comme enfants de Dieu, faisant confiance à Christ pour leur salut.

Le véritable enfant de Dieu attend avec impatience ce jour glorieux où il sera avec Dieu pour toujours.

Maintenant que tu connais LA VÉRITÉ, quelle sera ta réponse ? As-tu fait cette prière demandant au Seigneur Jésus-Christ de te pardonner tes péchés et de faire de toi un enfant de Dieu ? C'est maintenant qu'il faut faire cette prière, pendant que Dieu parle à ton cœur. Personne ne peut dire quand il va mourir et quitter cette terre. Un de ces jours sera notre dernier jour sur cette terre. Avant que ce jour n'arrive, assure-toi que tes péchés sont pardonnés et que tu es prêt à rencontrer Dieu.